Accéder au contenu principal

Les derniers fastes...

Avez-vous déjà entendu parler de ce milliardaire excentrique comme on en trouve dans les albums de Tintin, Charles de Bereistegui. Sud-américain d'origine basque, grand esthète et mécène, fou de grandeur et de beauté, qui mourut dans les années 70 ? Il acheta juste après la guerre le Palais Labia, ce somptueux bâtiment situé près de l'église San Geremia et se mirant au bord du canal de Cannareggio. Ce bâtiment, aujourd'hui propriété de la RAI, qui abrite les plus monumentales fresques de Tiepolo, montrant la gloire et le triomphe de Cléopâtre. En septembre 1951, il donna dans ce palais à peine restauré et remeublé la plus gigantesque fête jamais donnée au XXème siècle à Venise. Le monde entier y participa : milliardaires, stars du cinéma, artistes célèbres, écrivains, politiques, rois, princes et émirs, tous se précipitèrent en gondole vers les ors et les lumières du palazzo. 


Je poursuis mes recherches iconographiques et je vous présenterai cette soirée mémorable que j'ai parfois l'impression d'avoir vécu ( je n'étais pas né !) tant la comtesse Marcello et une de ses amies, dont j'ai oublié le nom, me la décrivit en détails, un jour où je prenais le thé chez elle, rio terra degli assassini, dans sa merveilleuse maison remplie de souvenirs et de témoignages d'histoire (avec un grand H). 

Je publierai sur ce blog le résultat de mes recherches iconographiques et je fais appel à tous ceux qui auraient des pistes : photos, souvenirs, magazines ayant relaté l'évènement en Italie, à Paris, en Angleterre ou aux États-Unis.

Commentaires