04 novembre 2006

Acqua granda : 40 ans après la catastrophe de 1966

Il y a 40 ans, le 4 novembre 1966, de fortes marées poussées par des vents terriblement forts accopagnés par des pluies incessantes, envahirent la lagune, inondant Venise et toutes les îles des environs comme jamais auparavant elle ne l'avait été. La ville porte encore aujourd'hui les cicatrices de cette catastrophe.

"Le ciel s'était fait gris, avec une lumière très particulière, comme un soir d'orage. les nuages très noirs s'avançaient et soudain, dans un grondement infernal, la mer passa par-dessus les Murazzi et en quelques minutes Venise fut inondée. A la Marciana, les manuscrits et les ouvrages précieux flottaient parmi les tables, la violence des flots renversa les gondoles et les embarcations sur le bord des canaux. C'était comme si tout allait être englouti" me disait cette vieille dame. Elle avait juste quarante ans à l'époque et même si on savait qu'il y aurait une acqua alta, personne n'imaginait ce que serait cette catastrophique journée. "Au début les jeunes sont sortis pour voir, s'amusant à l'idée d'aller en barque sur la piazza ou à San Bartolomeo. Il n'y avait rien d'ouvert, plus rien ne fonctionnait. On a eu très peur. Une vision d'apocalypse"...
Des centaines d’œuvres d'art, quasiment tous les monuments de la ville furent endommagés et c'est ainsi que s'éveilla la conscience du monde : il fallait sauver Venise... Enfin ! 40 ans après les intérêts divergents s'affrontent toujours, Maire et Président de la Région en tête, alors qu'à Rome, on hésite : personne ne sachant plus si le projet MOse sauvera la ville ou s'il n'est qu'une gabegie de plus. En l'espèce, aucun expert aujourd'hui n'est formellement capable de dire si ces travaux pharaoniques seront efficaces ou pas. Il n'y aucune étude alternative et les spécialistes du monde entier s'opposent. En tout cas, à la vue de ces photos qui font mal et qui font peur, il parait évident qu'il faut faire quelque chose.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...