Accéder au contenu principal

Rien de bien passionnant mais le soleil brille

"She's leaving home" chantent les Beatles sur BBC Radio 2, une de mes chansons préférées. Je suis loin de Venise mais la lumière qui envahit mon bureau, ce soleil ardent d'avril, cette musique, la tasse de thé fumante avec les biscuits sablés sans lesquels mon builder's tea ne ressemble à rien, et la carte postale de mon filleul Félix où, avec son écriture un peu malhabile de petit garçon, il me raconte sa découverte de Venise (qu'il écrit joliment avec un "z"), postée de Bologne, tout pourrait être transposé là-bas. Comme à Venise, le rayon de soleil qui éclaire la table de bois ciré fait danser des milliers de petits grains de poussière, la chope bleue remplie de ce délicieux liquide couleur caramel (le builder's tea est un mélange de Ceylan, Kenya et Assam je crois, qui se boit très fort avec du lait et du sucre) est la même que celle que j'utilise quand je suis vénitien et les livres qui m'entourent ici parlent tous de la Sérénissime... Le bonheur de se pencher sur un nouveau sujet, de rechercher les informations un peu partout dans mes livres, mes dossiers, choisir les documents qui vont illustrer l'article... Le chat ronronne à côté de moi. Il est resté un long moment étendu au soleil, son pelage est brûlant. Il s'est installé sur le scanneur, histoire de me rappeler qu'il est là et que je lui dois un peu d'attention et quelques caresses. Les enfants sont en vacances. ils se sont éparpillés un peu partout, avec leurs amis, je ne les verrai pas beaucoup. Nous ne partons pas cette année. La vieille maison sur la plage restera silencieuse. Trop de choses à faire, pas assez de temps. Hélas. Nous irons peut-être pour le week-end de Pâques. Quant à Venise, ce sera en Juin ou en juillet. Un projet de documentaire sonore à travailler et la tournée des agences pour tenter de trouver enfin un nouveau lieu de vie quelque part où nous pourrons poser nos valises et nous sentir de nouveau chez nous. Dieu voulant, comme on dit chez moi. Mais il y a tellement d'autres priorités et les temps ne semblent pas vraiment propices. Billy Bragg chante "A new England" à la radio. Je sors faire un tour sur le bord de l'eau.

De Venise, les nouvelles n'apportent rien de nouveau. Le temps est couvert, la vieille dame qui servit longtemps chez mes tantes est partie en maison de retraite près de sa fille à Gorizia ; une balustre de marbre s'est détachée du pont du Rialto sur la fondamenta près du palais des Camerlingues. Ce n'est pas la première fois. Ce qui est tristement cocasse, c'est que le groupement des artisans restaurateurs vénitiens a déjà proposé de restaurer le pont gratuitement mais tout est bloqué car l'administration n'a jamais répondu aux interrogations du syndicat et de la municipalité concernant la TVA : aberration de notre époque, bien que les entreprises qui proposent les travaux n'encaisseront pas un centime, elles devront payer de la TVA... Personne n'est capable de modifier cela... Deux nouveaux commerces viennent de fermer. L'un va être transformé en appartement et l'autre sera une boutique de masques. Une de plus. La Ca'Foscari a organisé une soirée au bénéfice du Japon qui a fait venir beaucoup de monde. Les touristes arrivent par vague massive en ces derniers jours du Carême. Il y aura du monde pour Pâques. Le chat vient de changer de place. Il s'est installé entre le clavier et moi. Signe qu'il faut que je m'occupe de remplir sa gamelle. Le ciel est très bleu, il fait très doux. Encore une belle et bonne journée...

Commentaires

  1. Michelaise a dit…

    Chronique d'une superbe journée de printemps. A l'heure qu'il est, le chat ronfle, repus !!!
    14 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  2. Catherine Chaumet a dit…

    Je serai à Venise du 21 au 25 juin. Si jamais vous y étiez à cette même période, nous aurions plaisir mon ami et moi à vous rencontrer! Et encore merci pour toutes ces petites nouvelles de Venise que vous nous donnez
    15 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  3. J F F chemincompostelle a dit…

    Sympa, cette page !
    Un peu morose, comme sentiment, mais c'est une ambiance qui vous va bien !
    Pour plus d'optimisme, la recette est toute simple : marcher une demi-heure ou une heure si vous avez le temps, c'est souverain.
    J F
    15 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  4. J@M a dit…

    Comme j'aimerais raconter un moment simple comme celà.
    Il est vrai qu'il me manque le chat...
    19 avril, 2011

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires :