28 mai 2007

Les Noces de Canaa de Veronese, 210 ans après : enfin le retour

En septembre prochain, à l'occasion de l'ouverture des Dialogues de San Giorgio, colloque annuel organisé par la Fondation Cini et consacré en 2007 au thème "Hériter du passé : Traditions, Translations, Trahisons, Innovations à Venise", un évènement extraordinaire et d'une portée majeure est annoncé: En collaboration avec le Louvre, qui concerne Les Noces de Canaa - conservée à Paris - oeuvre majeure de Paolo Veronèse qu'il réalisa à la demande de Palladio pour le réfectoire du monastère bénédictin, devenu le siège de la Fondation.
 
Après 210 ans d'absence, les Noces de Canaa vont retrouver leur emplacement original dans le magnifique bâtiment construit par Palladio dans l'île de San Giorgio Maggiore grâce à un véritable "second original", en fait un fac-similé à l'échelle 1:1, qui a pu être réalisé grâce à une technique de reproduction très sophistiquée encore jamais utilisée pour une oeuvre de cette taille. Tous les éléments de l'original sont ainsi reconstitués, non seulement les traits, les contours dessinés, les traces de pinceau, les ajouts de couleurs, les aplats de base, jusqu'aux imperfections de la toile et les traces d'usure du temps. Mais en plus, il sera possible de voir tout ce que les aménagements iconoclastes des premières années du XXe siècle avaient camouflé.

Le fac-similé est réalisé avec la technologie développée par Adam Lowe, artiste britannique et fondateur de l'Atelier Factum Arte, laboratoire à l'avant-garde de la reconstruction et de la reproduction des oeuvres d'art.

Ce projet, commente avec emphase le communiqué de presse, représente un véritable défi à la théorie de la décadence de l'aura : en créant une copie physiquement et esthétiquement parfaite de l'original, et en la replaçant dans le lieu exact pour lequel cet original a été conçu “en concordance totale" entre Veronese et Palladio, il s'agit pour les commanditaires d'une intervention de restauration globale du site monumental de San Giorgio Maggiore. Cette opération remplit un objectif spécifique qui est de rétablir l'équilibre esthétique originel en vertu duquel le prodige artistique réalisé par le tandem Palladio-Veronese devient pleinement compréhensible. 
 
Cet évènement extraordinaire et unique à ce jour veut permettre paradoxalement de nous rapprocher de l'aura authentique du lieu, qui avait été irrémédiablement perdue le 11 septembre 1797, quand les commissaires français de l'armée du pilleur corse Buonaparte décidèrent d'inclure ce tableau dans les oeuvres à envoyer à Paris comme butin de guerre. 
 
210 ans après, le 11 septembre 2007, le fac-similé des Noces de Canaa, réinstallé définitivement dans le Cénacle Palladien, sera révélé au public lors de l'inauguration de l'exposition "Le miracle de Canaa : l'originalité de la re-production".

Le projet, en collaboration avec le Musée du Louvre a pu voir le jour grâce au soutien de l'Enel, San Pellegrino, du Consorzio Venezia Nuova, de la Fondazione Banco di Sicilia, et du Casino de Venise. Tramezzinimag y sera et nous ne manquerons pas de détailler l'évènement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...