23 décembre 2006

Petit peuple de Venise au quotidien

A Venise, il y a les touristes. Il y a aussi les marchands ambulants (vénitiens) et les marchands clandestins (africains). Il y a les mendiants venus de Yougoslavie, de Bulgarie ou d'Albanie. Il y a les vénitiens, des gens comme vous et moi, qui vaquent à leurs occupations. Comme vous et moi. Chaque jour. Mais comme Venise n'est pas une ville comme les autres, les vénitiens ne sont pas toujours comme les autres. Pas comme vous et moi. Vous ne me croyez pas ? en voici pourtant quelques exemples.
.
Maître Pigeon s'en allant de bon matin quérir quelques grains pour sa famille, rencontra en chemin Dame Mouette, qui marchait fièrement près du pont. Maître Pigeon n'en menait pas large, la mouette carnivore raffole de la chair de pigeon. Cela la change des poissons qui ont un drôle de goût ces temps-ci dans la lagune. Heureusement pour notre pleutre, la dame était perdue dans ses pensées. Elle allait au marché. On lui avait parlé d'un arrivage fort bien achalandé de crevettes et autres mollusques..
.
.
.
.
.
.
On rencontre à Venise de drôles d'énergumènes.
On les croit déguisés, ils sont pourtant eux-mêmes...
Bel oiseau au long cou ! Héron ou cigogne ?
L'un des deux sans un doute, incognito, au soleil de midi,
en attendant de quoi apaiser son furieux appétit.
L'air de la ville, le ciel si bleu, ce vent si doux...
.
...
Raminagrobis, ancien condottiere au cœur noble est aujourd'hui retiré des affaires. Il grossit doucement. oh pardon, je voulais dire, il vieillit doucement. Ses journées il les passe au soleil sur un banc, tout près du porche de sa noble demeure. D'un œil il repère le touriste agaçant qui voudrait bien lui faire mille amabilités. Si encore il avait une friandise, une jolie sardine, un morceau de pâté. L'étranger va lui tirer le portrait et puis en braillant, bruyamment s'éloigner. Notre fier soldat n'aura pas bougé une moustache. Un moineau plus tard peut-être fera les frais de sa méchante humeur. Comment accepter sans s'énerver d'être sans cesse dérangé pendant la sieste ?
. ...Mon ami Isidorio est du quartier la plus grande commère. Saviez-vous qu'untel est rentré à pas d'heure ? Le maître de Fido avait bu hier au soir ! La fille de l'épicier est rentrée en retard. Son soupirant l'accompagnait, ils sont restés bien longtemps sous le porche, dans le noir. Isidorio lui n'a pas le droit de sortir seul. En attendant le retour de sa maîtresse, il surveille la maison et puis aussi les environs.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...