13 février 2012

Carnaval : Le vol de l'ange



Le ridicule du commentaire d'un petit reportage du journal de France 2 - certainement (enfin je l'espère - du second degré) : "Julia monte vers son destin"... C'est en effet avec ses mots que le commentateur présentait l'ascension - à pied - du campanile de San Marco, de la belle Giulia Selero qui jouait ce week-end le rôle très envié de l'Ange, appelé Colombine dans le reportage, qui traditionnellement descendait du Paron di casà vers le balcon du palais des doges où il venait offrir des fleurs à la dogaresse. Plus de saltimbanque aujourd’hui, mais une jeune vénitienne, l'une des Maries de l'an passé devenue "Miss Carnaval 2011", solidement harnachée qu'on descend doucement à l'aide de solides filins vers le centre de la piazza où a été dressé le palcoscenico. Le doge est là au milieu de la foule.
 

Pour la première fois, une caméra était fixée au-dessus de la belle permettant de voir ce qu'elle voyait en descendant les 25 mètres qui la séparait du sol. Hormis l'erreur - ou la distraction - de la présentatrice du journal qui a fait partir la pauvre Colombine de la Fenice - à 800 mètres de là ! - pour atterrir sur la piazza, le reportage, premier d'une série sur le carnaval 2012, a le mérite de vouloir montrer la manifestation de l'intérieur, en suivant des français qui vont déambuler durant toute la semaine avec leurs magnifiques costumes et leur bel enthousiasme. Attendons la suite pour savoir comment Venise et son carnaval vont être montrés par France 2. Avec lucidité et vérité ou, comme c'est trop souvent le cas, à base de clichés éventés et rassis  sur la Sérénissime ?

A suivre donc. En attendant le prochain journal de la mi-journée, sachez seulement que le vol n'a pas été de tout repos. Avec la température très basse et le vent glacé, le vol a eu quelques soucis. Le treuil électrique s'est bloqué, il a fallu s'y reprendre à deux fois pour faire glisser la donzelle. Mais cela n'a pas entamé l'enthousiasme de la foule, bien au contraire. Du temps de la République, le fil était tendu sur la piazzetta, à l'abri du vent.




12 commentaires:
Anonyme a dit…
Bien, alors ouvrons les paris pour France 2 : je pense qu'ils vont faire façon clichés pourris, comme vous dites... De toute façon le carnaval de Venise c'est bien un peu comme un parc d'attraction sans âme non ? Tout juste relancé pour faire de bonnes affaires, non ? Je me trompe ? Allez courage et cordialement à tous. 
Isabelle
Anonyme a dit…
Laissons le Carnaval, tel qu'il est devenu, aux touristes, et savoureux les précieux moments que nous offre Venise, le reste du temps. Viva Venezia Gabriella
Anonyme a dit…
Pour avoir été présente à Venise en ce premier week-end de carnaval, mais bien emmitouflée dans une doudoune, je confirme que cette manifestation n'a aucune âme, et tombe petit à petit dans le ridicule : peu de touristes, la plupart chinois ou russes, avec un loup sur le visage et leurs moon-boots aux pieds pour faire couleur locale! A côté de cela, des concerts gratuits à la Fenice (Jordi Saval et Hyspérion XX vendredi soir dans la grande salle!) et une journée entière consacrée à Venise (mais pas à son carnaval) sur Radio classique hier ! Et dire que Benetton est sur le point d'ouvrir un méga-store au bord du Grand Canal avec une méga terrasse dominant le Rialto, conçu par le grand architecte Rem Koolhas donnant son sérieux au projet, terrasse qui comme le Concordia permettra de s'approcher au plus près du cœur de Venise!
Anonyme a dit…
J'avais bien raison de jurer de ne jamais mettre les pieds à Venise lors du carnaval ! où es tu Venise secrète dont les fantômes rôdent dans les ruelles ? On est pas loin , du parc d 'attractions ! Lamentable ! 
Estelle

oliaiklod a dit…
Bonjour Lorenzo, Je trouve que ce commentaire "Julia monte vers son destin" résume bien ce qu'est devenu le Carnaval, pardon, la parodie de Carnaval façon VeniceLand. Malgré une température sibérienne, le vent, on a risqué la vie et attenté à la santé de la belle (malade depuis), simplement parce que quelques bobos ont payé 100 €uros pour "assister au spectacle dans l'espace VIP". C'est scandaleux, tout comme sont scandaleuses les fontaines de vins placées au bas des deux colonnes roses du palais ducal. San Marco étant désormais privatisé, les costumés européens ont décidé de ne plus y aller, c'est pourquoi, hier, la Nuova titrait "Tanto turisti, poco maschere". Nous aussi, costumés, souhaitons le retour à un Carnaval humain. RdV vendredi sur les Zattere pour cela...
Lorenzo a dit…
Ravi de vos commentaires. Nous pensons tous la même chose sans être élitistes et snobs. Venise en février, je n'y vais plus parce que je veux garder intact le souvenir des carnavals de 1979, 80, 81 et suivants jusqu'en 1985. Spontanés, drôles, magnifiques, imaginatifs, plein de surprises, ces carnavals-là attiraient déjà de plus en plus de touristes (français pour la plupart déjà) mais on sentait une authenticité et une joie qui ont disparu depuis. Qu'y faire ? Rosa Salva doit être bien dépassé et les tentatives de Bruno Tosi ou d'autres authentiques passionnés de la tradition vénitienne semblent ne pas pouvoir inverser le cours des choses... Vous avez bien raison de fêter ce temps de mascarade avec les autres masques loin de la piazza et des fontaines. L'idéal demeurant les quelques vraies fêtes et concerts "privés" mais on retombe dans une sorte d'élitisme qui ne devrait plus être de mise avec tout ce qui se passe et se trame dans notre pauvre monde exsangue. La moralité aurait été d'annuler le carnaval par solidarité avec les grecs, mais aussi les syriens, les libyens, les égyptiens...
Anonyme a dit…
L'argent n'a pas d'odeur, comment peut-on lui demander d'avoir de la morale ? Venise, pareille à Ibiza, devient un lieu de fêtes absurdes et vulgaires... Ainsi va le monde... Bien cordialement. 
Régis
Anonyme a dit…
Ceux qui se rendent à Venise en ces circonstances sont ceux qui sont à la recherche d'une identité et d'un illusoire ailleurs. Le roman "Sombre Lagune" exprime bien cette recherche, cette quête et l'inquiétude devant la mort. Entretemps l'évènement fait fonctionner le tiroir caisse de la cité pour le plus grand bienfait des journaliers de Mestre et des alentours qui viennent y chercher leur pain quotidien. Venise a toujours été une machine à fabriquer de l'argent. N'est-ce pas elle qui a inventé la banque, la bourse, le crédit et les lettres de change. Pour visiter cette ville emblématique il ne nous reste qu'à éviter les grandes concentrations touristiques car Venise restera toujours un ailleurs. 
Fred
Douille a dit…
Quand je lis certains commentaires ou je vois des carnavaleux étrangers se plaindre d'autre carnavaleux étrangers, ne frise-ton pas le ridicule???
Anonyme a dit…
Douille, chacun a le droit de vivre Venise à sa guise tout de même.
Douille a dit…
Oui et non!!! Les libertés des uns s'arrêtent ou commencent celles des autres... C'est comme si quelqu'un qui fume une cigarette dans un lieu public allait dénoncer son voisin qui fume la pipe...
dominique a dit…
reconnaissons la grâce de l'ange 2012 ...

13 février 2012

Fête des Maries 2012

Réinventée par Bruno Tosi, l'inénarrable proveditore des fêtes et réjouissances vénitiennes, la Festa delle Marie est chaque année un franc succès. Avec les rigueurs de l'hiver, l'antique cérémonie qui est devenue un des moments-phares du carnaval moderne, avait dû recouvrir les douze belles jeunes femmes sélectionnées de lourds manteaux de lainage. Mais le défilé se fit comme prévu, chaque jeune Marie portée par quatre gondoliers de blanc vêtu comme le veut la tradition. Le public aime cette introduction au carnaval, comme il aime le vol de l'ange (hélas assez dénaturé par rapport à ce qu'il était du temps des doges mais adapté aux temps modernes) et le Xe Brucia il Carnaval, qui sera cette année le taureau rampant tout de bois et de carton-pâte qui sera brûlé pour clôturer les réjouissances et laisser la Sérénissime nettoyer ses rues et ses campi, et entrer (enfin) en Carême.

1 commentaire:

oliaiklod a dit…
Nous avons fait des photos côte à côte sans se voir !
Se serait bien de se rencontrer enfin ici à Venezia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...