01 avril 2012

COUPS DE CŒUR (HORS SERIE 24) : Il se nomme Claudio Boaretto


Il est né à Venise et ne parle que le français et... le dialecte. Sa vie, depuis son retour sur les lieux de son enfance, est celle de tous les vénitiens : la barca, la pêche, les copains, les baccari. Il a passé l'essentiel de sa vie en France. Auteur-compositeur et interprète, il s'est exprimé en chantant sa vie durant, dans la lignée des Georges Brassens, Hugues Aufray, Léo Ferré et Jean Ferrat, se taillant une bonne et solide réputation dans le milieu folk francophone. Le peu que je sais de lui me fait affirmer que c'est un vrai poète. Un troubadour. Je vous recommande son blog, écrit depuis Castello qui permet aux lecteurs une plongée directe dans la vie vénitienne. Sa musique sonne vraie et j'imagine une soirée au Paradiso Perduto ou dans un bacaro plus secret, entre amis avec Claudio Boaretto et sa guitare. On prend date ?


______

3 commentaires:

Virginie Lou-Nony a dit…
Oui, moi je veux bien prendre date! (en juillet, svp…)
Coyote a dit…
C’est trop d’honneur, Monseigneur…. Merci Lorenzo pour cette élogieuse présentation, les poils de ma barbe en rougissent de confusion…. Petite précision malgré tout : contrairement à mon frère ainé, Renato Boaretto, maitre d’art, créateur d’automates reconnu, notamment et évidemment des personnages de la Commedia dell’Arte, je ne suis hélas pas né à Venise…. Mes parents ont quitté la Sérénissime pour émigrer en France deux mois à peine avant ma naissance…. Il s’en est fallu de peu…. Conçu à Venise, j’ai donc commencé très jeune à voyager pour voir le jour sur les plages Normandes ; Arromanches, Asnelles ont bercé ma prime jeunesse…. Venise, c’était pendant les grandes vacances avec la nona Gemma e el nono Giovanni…. Mia Mama ne parlant que le vénitien, (elle trouvait l’italien trop snob) ce fut ma langue maternelle, j’appris plus tard le français à l’école…. Merci encore Lorenzo pour « le vrai poète » mais c’est un qualificatif lourd à porter pour mon modeste talent…. Je préfère me présenter plus naturellement comme un « artisan parolier » et revendique plus facilement le titre « d’artiste »…. Pour mes chansonnettes, c’est quand vous voudrez, mais devant un auditoire francophone car la richesse de la rime française ne touche pas encore le public italien….
Anonyme a dit…
OK Claudio, on attend le jour J. 
Venessiamente 
Gabriella
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...