08 octobre 2007

Et si on reparlait des gondoliers ?


Non, celui-ci n'en est pas un qui serait trop fatigué d'avoir mené à travers la ville des japonais insatiables ou qui aurait un peu abusé de ce délicieux Soave qu'il servent au bar d'à côté... En dépit du canotier et du polo rayé, cet homme n'est pas un gondolier. C'est l'un des derniers "facchini" dont la fonction était d'aider les gondoles à accoster et qui surveillaient les barques et les bagages.
 
Ils ne se déplaçaient jamais sans leur crochet qui permettent de retenir le bateau près de la rive en attendant qu'il finisse d'accoster. On dit que ce qont parfois d'anciens gondoliers. Ils rendent des menus services, portent les bagages ou font des courses. Ils sont en général plutôt jeunes. mais celui-ci a bien vieilli et bien nourri, il mérite un peu de repos.
Nos amis gondoliers commencent leur période de vacances en ce début d'automne. La plupart d'entre eux partent en général entre novembre et février aux Bermudes ou aux Seychelles. Pour un repos bien mérité et souvent très cher. Car c'est une profession qui ne crie pas famine. Au prix des balades en gondole cela se comprend. Les plus jeunes ou les moins fortunés restent et continuent d'assurer leur romantique business dont je plaisante mais qui est très réglementé. Une réglementation qui date d'ailleurs de fort longtemps : la taille et la couleur des gondoles, la tenue réglementaire selon les occasions, la manière de conduire sa barque (au propre comme au figuré), tout est inscrit depuis le temps de la Sérénissime et peu de choses ont changée si ce n'est que peu sont encore à la solde de particuliers. Indépendants ils ont une autonomie limitée par l'appartenance - obligatoire - au syndicat (confrérie disons plutôt pour rester dans la tradition vénitienne) des gondoliers. Caisses communes, astreintes, ils doivent se plier au règlement sous peine d'être mis à pied ou de voir leur gondole mise sous séquestre. C'est qu'on ne plaisante pas avec la loi chez les gondoliers. Mais le conseil de discipline n'intervient que très rarement. La plupart du temps ces hommes s'entendent à merveille, plaisantent, chahutent comme de vrais collégiens et partagent tous, sans exception, un amour profond pour Venise et pour la lagune.
 

______________

3 commentaires:


Anonyme a dit…
Connaîtriez-vous des ouvrages sur les gondoliers : histoire, règles de vie... Ouvrages fiables et détaillés en italien ou en français. Merci
Lorenzo a dit…
Il y en a des dizaines. surtout en italien. Si vous voulez une bibliographie à peu près exhaustive, rendez-vous sur le chapitre consacré aux ouvrages sur le site officiel de la coopérative des gondoliers : http://www.gondolavenezia.it/biblioen.asp
Anonyme a dit…
merci mille fois. la toile est si vaste que je m'y perds plus souvent que dans les calli de Venise. Je vous tiendrai au courant de mes investigations.

Luigi Frizzo, libraire

Castello 5176, calle lunga Sta Maria Formosa, dans la corte Senza Nome, se trouve l'antre de Luigi Frizzo, fou de livres et fou de Venise.
 
Cette librairie unique en son genre qui s'ouvre sur l'eau du canal (vous pouvez y accéder par l'entrée d'eau comme par la porte qui donne sur la rue) et vous y trouverez, outre un accueil succulent, des trésors. Librairie généraliste, "l'Acqua alta" a énormément de choses sur Venise bien sur, mais aussi des livres pour enfants, des romans et de la poésie et un rayon de livres érotiques que le patron a l'air de particulièrement aimer montrer. Ce n'est pas touristique, c'est totalement vénitien (beaucoup d'ouvrages en dialecte). Et puis, depuis quelques temps, pour les routards et les étudiants, par nature peu argentés, Luigi Frizzo propose de jolies chambres bien aménagées avec petit-déjeuner, à 15 euros la nuit (mais oui le tarif moyen sans le zéro ou les zéros après) juste en face de la librairie. Contrairement à l'usage longtemps en vigueur à la librairie parisienne Shakespeare and co qui propose des lits parmi les livres, vous n'êtes pas tenu de lire un ouvrage pendant la nuit pour en faire le commentaire au petit-déjeuner ! Avec la Librairie Filippi, près de Santa Maria Formosa, et la sympathique librairie française (de mon temps à San Barnaba et aujourd'hui sur la calle Barbarie delle Tole, à San Zanipolo), c'est un petit paradis pour les amateurs de bouquins.

5 commentaires:

AG a dit…
Bonjour Lorenzo, Il nous faut attendre avril (solarité oblige), mais cette librairie fera partie de notre prochain périple à Venise. Les livres en dialecte vont sûrement m'intéresser. Le prix de la chambre est INCROYABLE, à Venise ou ailleurs. Petit déjeuner inclus ? Il existe encore des gens qui n'ont pas l'esprit mercantile ? Quel bonheur ! Ce Monsieur Luigi FRIZZO mérite vraiment d'être connu. MERCI de bien vouloir partager avec nous toutes ces adresses. Bonne journée. Agnès
Lorenzo a dit…
Attention, il ne s'Agit pas d'un Bed and Brakfast comme il en nait chaque jour à Venise mais plutôt d'un lieu "alternatif" où Luigi loge les routards et autres étudiants fauchés de passage. C'est joli, propre et confortable mais relativement réservé. Cela n'empêche pas d'essayer mais que les lecteurs à la recherche de l'Adresse du moment ne se précipitent pas sur leur téléphone. Il s'agit d'un lieu ouvert avant tout aux jeunes voyageurs. Allez à la librairie vous verrez par vous-même combien ce lieu est sympathique. Les photographies présentées sont de Luc et Danielle Carton.
AG a dit…
C'est bien ainsi que je l'avais compris, Lorenzo. Mais ce tarif me laisse songeuse : encore plus avantageux qu'une nuitée dans l'Auberge de Jeunesse de ma ville. Agnès
Anonyme a dit…
Merci Lorenzo d'avoir relayé les informations concernant Luigi, que nous avons indiquées sur notre site e-venise.com. Merci aussi, la prochaine fois, de nous demander le droit d'utiliser nos photographies en nous citant. Pas de problème, nous savons que ton blog est un blog de passionné mais les bonnes règles créent les bons amis ! Luc et Danielle
Lorenzo a dit…
dont acte. J'essaie à chaque fois de signaler les Crédits Photographiques mais cette fois-ci ils ont été indiqués dans les commentaires (voir plus haut ma réponse à AG) et merci de votre indulgence.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...