02 février 2012

Toujours ces petits riens

Écrit en écoutant Frank Sinatra qui chante Prisoner of love. Le ciel est d'un blanc d'acier. Le froid s'est répandu sur toute l'Europe. Un froid sec et revigorant. La lumière est très belle. Métallique. A la campagne, l'air doit être chargé de ces parfums confortables qui consolent les cœurs affligés, mélange d'humus et de bois qui brûle dans l'âtre, odeurs de soupe, de mousses et d'écorces. A Venise dans ces moments-là, on respire les senteurs du large, le parfum des pierres mouillées par l'eau des canaux. Autrefois se mêlait à tout cela l'odeur du charbon qui brûlait dans les chaudières et dans les vieilles cuisinières où chauffait la pastaciutta. Avez-vous remarqué quand il fait froid combien notre odorat est aiguisé ? Ce mélange de muguet et d'iris qui suit la belle jeune femme qu'on a croisé, l'odeur du pain chaud qui s'échappe du fournil sur la fondamenta... Encore et toujours ces petites choses sans grande importance qui rendent la vie délicieuse, bien plus que toutes les possessions et les richesses.
 
Le soleil pointe ses rayons, soudain tout semble chanter. Un air un peu démodé chanté par Billie Holiday me revient à l'oreille. un air que fredonnait ma mère quand j'étais un petit garçon. "I Don’t Stand A Ghost Of A Chance With You" (cliquer sur le titre) de Mel Tormé, surnommé The Velvet Fog. La journée sera belle et douce.

Venise, l'hiver et l'été, de près et de loin..


Mille remerciements à ceux de mes lecteurs qui ont commandé le livre et su patienter aussi longtemps, me soutenant et m'encourageant quand les problèmes s'amoncelaient et finissaient par me décourager. Sauf erreur, tous les ouvrages acquis par souscription sont parvenus à leurs destinataires. Mille remerciements aussi à ceux qui ont aimé le livre et m'ont envoyé leurs commentaires et leurs encouragements. Les heures passées à écrire, relire et corriger sont largement récompensées par tous les mots charmants, les lettres et les courriels que j'ai reçu.

6 commentaires:


J@M a dit…
Y'a erreur....
ladivinecomédie a dit…
Erreur aussi ! Point d'ouvrage arrivé à Verdelais à ce jour.

Lorenzo a dit…
Mais (sauf erreur justement) tous les ouvrages souscrits ont été expédiés. je vérifie. Désolé en tout cas et je croise les doigts pour que vos exemplaires ne se soient pas perdus !
VenetiaMicio a dit…
Lorenzo, colis bien arrivé chez moi ! À bientôt, je commence la lecture ! Bien à vous Danielle
Micha Venaille a dit…
Cher Lorenzo, j'ai toutes sortes de travaux urgents à rendre, donc je n'ai pas encore eu le temps de me plonger complètement dans votre livre, il me tarde vraiment. Surtout que j'ai du mal à joindre mon amie Marie-Christine Deprund, à chaque fois elle est en train de vous lire,et très heureuse de découvrir à son rythme vos pages qu'elle trouve si inspirées et profondes. C'est "amusant" que vous ayez vu C'est à dire en librairie, si vous le lisez vous y trouverez sûrement une Venise qui vous est proche. Amicalement

Anne a dit…
Lorenzo, j'aurais sans doute dû vous dire plus tôt que j'aime beaucoup votre livre : les descriptions de Venise, votre ton très personnel, ces fragments de temps intensément vécu, vos réflexions si profondes qui donnent à méditer. C'est très beau. Merci. Anne
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...