14 décembre 2006

HLM et vacances aux Maldives

Polémique aujourd'hui dans les bars et sur les campi. Le Gazzettino se fait écho du mécontentement de la population devant ce qui semble pour beaucoup être un abus inacceptable en ces temps de restriction et de crainte devant la précarité ambiante. En effet, la tradition venue du temps de la République, de loger quasiment aux frais de l’État (aujourd'hui de la Commune) les gondoliers et leurs familles, dans des appartements sociaux (l'équivalent italien de nos HLM) est très contestée. Bien sur devant le manque de logements disponibles et le nombre incroyable de demandes de la part de familles incapables de se loger par le biais du parc immobilier privé, cet avantage exorbitant est d'autant plus inacceptable que tout le monde sait à Venise combien gagne en moyenne un pauvre gondolier. Bien entendu il faut payer la part due à la confraternité des gondoliers, sorte de syndicat professionnel en même temps que mutuelle d'entraide et de soutien. L'entretien de la gondole coûte cher et la vie est ma foi difficile aussi pour ces messieurs. Mais là où l'inacceptable semble atteint c'est lorsqu'on s'est aperçu que la majorité de ces rameurs d’État, largement subventionnés et logés quasiment gratis, peuvent se permettre de longues et luxueuses vacances... aux Maldives. Bref, polémique et engueulades retentissent depuis quelques jours entre les vénitiens mal logés et leurs concitoyens gondoliers. Affaire à suivre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...