12 juin 2012

Tornade sur Venise

 
Cela pourrait être le titre d'un livre de Donna Leon, mais la trombe d'air qui s'est abattue sur la lagune un peu avant midi n'est hélas pas de la science-fiction. En quelques minutes l'ouragan a tout balayé sur son passage comme en Floride. Pas de blessés, mais d'importants dégâts matériels. Le Sestiere de Castello, et particulièrement les environs de San'Elena, a été particulièrement touché, ainsi que les îles. La Certosa a perdu tous ses arbres, comme une grande partie de Castello. Mazzorbo a eu de nombreux dégâts.  Le chantier naval de Castello n'est plus qu'un amas de ruines. A San'Erasmo, la quasi totalité des potagers et des vergers a été décimée en un instant. Les édiles ont promptement réagi, d'autant que la tempête avait été annoncée, évitant des victimes parmi la population. Le maire adjoint s'est rendu sur les lieux et a annoncé la sollicitation des fonds spéciaux réservés aux catastrophes naturelles. .. 
 
Par solidarité ce matin les vénitiens se sont rendus en masse au marché et sur les points d'approvisionnement des Amap qui ont à Venise de plus en plus de succès pour se fournir en masse auprès des maraîchers très touchés par la tornade. Décidément, après les secousses, le spectre d'une catastrophe écologique avec les grands navires ultra-polluants et cette autre forme de pollution que sont les 30.000 visiteurs qu'ils débarquent chaque jour dans le centre historique, les herbes-algues qui ont menacé d'asphyxier les eaux de la lagune ces derniers jours, et l'augmentation du traghetto, Venise semble vivre un drame permanent. Les mauvaises langues disent qu'il faudrait peut-être que Monti reste en Ukraine ou retourne dans un des châteaux où le groupe Bidelberg travaille à régenter le monde au profit de l'argent-roi en se moquant du changement climatique comme de la première Rolex de ses membres.
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...