19 janvier 2007

TraMeZziniMag Galerie : "Andare a Ombre", une tradition vénitienne

On dit qu'il se sert plus de 50.000 ombre (1) par jour à Venise. Quand on sait le nombre d'habitants aujourd'hui dans le centre historique on pourrait croire que les vénitiens sont tous des alcooliques ! Si on boit beaucoup et souvent à Venise, c'est depuis toujours par sociabilité.

Les bars, appelés enoteca (œnothèque) quand ils vendent et servent uniquement du vin, birreria quand il s'y ajoute des bières ou bàcaro quand on y sert à manger (l'équivalent de nos bar-caves et de nos bars à vin), sont très nombreux. Ce sont des lieux de rencontre pour les habitants du quartier, un salon où l'on cause, où, tout en refaisant le monde on s'enquiert des voisins, de leur santé, de leur vie. Refuge pour les isolés, les personnes âgées, le mal logés.

Centre de la vie sociale de tout un peuple, des ouvriers à l'aristocratie, tous s'y retrouvent. Jeunes et vieux, on y fait au moins un passage chaque jour. A la mi-journée mais surtout le soir à partir de 17-18 heures, au moment de la passeggiata, avant dîner. Chacun a ses habitudes dans l'un des nombreux bars nichés parfois dans des endroits insolites, loin des grands axes du centre historique. 

Y entrer, boire un verre, parmi la foule des habitués, grignoter quelques cicchetti, vous permettront de comprendre la vie vénitienne et de vous sentir vraiment à l'intérieur d'un monde authentique, qui grouille de vie et d'ardeur et non plus un musée tristement figé dans ses splendeurs délétères.


Voici quelques photos des bàcari à mon époque (photographies prises entre 1980 et 1985), par deux enfants de Venise, grands amoureux de leur ville, auteurs de plusieurs ouvrages passionnants sur la cité des doges au quotidien (mais je vous en reparlerai).


Crédits Photographiques :
Catullo & Lagomarsino, photographes



-----------------------------------
(1) : ombra, (pluriel : ombre) : Littéralement "ombre", vient du XVIIIe siècle, de la tradition vénitienne de servir à boire l'été à l'ombre du campanile de San Marco et sous les galeries quand il faisait trop chaud. Par extension, boire un verre, prendre un apéritif se dit "bere un'ombra" dans tout le veneto.


Etes-vous gourmands ?

Nous les sommes à Tramezzinimag et nous l'assumons. Particulièrement des pâtisseries vénitiennes traditionnelles, celles à base de pâte d'amande. Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques échantillons de pâtisseries locales :


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...