Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2017

97,8% pour l'éloignement des grandi Navi ! Un immense succès.

Près de 20.000 personnes se sont rendues dans les nombreux stands mis à disposition des électeurs dans Venise et ses environs ce dimanche. Un succès pour les organisateurs et le OUI l'a emporté à 97,8% (17.874 voix) !

La preuve aussi que les vénitiens sont en train de prendre leur destin en main et que les jeunes, très nombreux à s'exprimer, envisagent un autre avenir que celui que font miroiter les adeptes de l'ultra-libéralisme. La sauvegarde d'un cadre de vie unique plutôt que le profit de quelques grandes entreprises sans foi ni loi et l'enrichissement de quelques uns.  Des gens arrivaient encore après la clôture du scrutin et les étrangers n'ont pas été en reste. Il ne s'agissait bien sur que d'une consultation, mais le résultat est un signe fort et très clair : Assez ! Assez de tous ces abus qui ruinent la cité des doges, qui forcent les résidents à quitter le centre historique, aux commerçants de proximité à laisser la place à des boutiques de …

Grandi Navi, le référendum d'initiative populaire, c'est demain !

On pourra voter dans de nombreux endroits de Venise, dans le centre historique et à Mestre, mais aussi à Chioggia et à Mira, ce dimanche pour le référendum d'initiative populaire organisé contre les grands paquebots qui envahissent les alentours proches de la cité des doges.

La question est simple et claire : "Vuoi che le grandi navi da crociera restino fuori dalla Laguna di Venezia e che non vengano effettuati nuovi scavi all’interno della Laguna stessa?". (Voulez-vous que les grands navires de croisière restent en dehors de la lagune de Venise et que ne soient pas réalisés de nouvelles excavations dans celle-ci ?).
Les organisateurs n'ont aucune assise officielle mais la consultation, si elle s'avère une réussite en mobilisant la population montrera vraiment la position des vénitiens résidents sur la lagune qui se manifestent de plus en plus, toutes générations confondues, pour sauver leur ville et leur style de vie face au rouleau-compresseur de l'économie t…

Adieu à l'un des vénitiens les plus vénitiens des cinquante dernières années : Alfredo Borsato

Triste temps sur Venise ce vendredi. Non pas tant que le ciel fut maussade et le soleil frileux, il faisait très beau. Mais il pleuvait dans le cœur de nombreux vénitiens : La disparition subite de l'un des leurs, emporté à l'improviste par un infarctus, laisse un vide et beaucoup de tristesse.
Le disparu se nome Alfredo Borsato. Il est mort chez lui, dans le salon de sa maison de Santa Maria Nova, alors que se déroulait sous ses yeux d'amateur passionné, le match de la Reyer, son équipe favorite, qui s'acheminait vers la victoire contre les joueurs de Trento. Il avait 86 ans. Il était bien connu à Venise pour tout ce qu'il y avait entrepris depuis de nombreuses années. la création de la remieraSettemari, l'invention du prix Il Veneziano dell Anno... Ses obsèques qui devaient avoir lieu aujourd'hui dans la merveilleuse église des Miracoli, bijou Renaissance qu'il pouvait voir des fenêtres de son domicile  sur le rio éponyme, se sont déroulées finalement…

Fuori i Maxi Navi, le référendum, c'est dimanche !

TraMeZziniMag apporte son soutien total et absolu aux vénitiens dans leur combat contre la circulation des grands paquebots de croisière dans les eaux de la lagune et dans les canaux proches du centre historique. Cela ne veut pas dire qu'il faut interdire les croisières et supprimer l'étape de Venise. cela veut dire organise la venue des navires à proximité de la Lagune, de l'autre côté du Lido, avec un service de navettes maritimes ou terrestres qui amèneraient les visiteurs jusqu'à la Sérénissime, sans aucun risque pour l'écosystème lagunaire ni pour les monuments et les habitants. Evviva Venezia !

Cure de jouvence pour le Todaro

C'est en 1329, si on en croit Francesco Sansovino que fut installé en haut de la colonne occidentale de la Piazzetta la statue de Saint Théodore, Todaro en vénitien, premier protecteur de la cité avant que la dépouille de l’Évangéliste Marc soit amenée à Venise dans des circonstances pour le moins rocambolesques et devienne le saint patron de la République. Cela ne représente pas as moins de 700 ans de présence au-dessus de tous en dépit de son déclassement au bénéfice de Saint Marc dont le symbole trône sur l'autre colonne, du côté du palais ducal. Bien des hivers glacés et des étés caniculaires avaient fait souffrir la statue qu'on descendit de son majestueux piédestal quand en 1940, la guerre devenant menaçante, il fut décidé de mettre la statue à l'abri. Elle n'est jamais remontée depuis, une copie en pierre d'Istrie ayant été réalisée en 1948 pour la remplacer.
TraMeZziniMag avait émis il y a quelques années l'hypothèse que le corps enseveli dans la bas…

Travaux sur le site !

Oups, rien pendant quelques semaines et soudain tout a changé ! 
TraMeZziniMag se refait une beauté. Un rafraîchissement complet pour mieux vous satisfaire et remplir sa mission, la même depuis sa création en 2005. 
Les pages que vous avez sous les yeux ne sont encore qu'une ébauche. , un essai.
Merci de votre indulgence, de votre patience et aussi des avis que vous voudrez bien nous adresser !

Ils étaient 200 à courir vers le petit-déjeuner ce matin !

Levés avant l'aube, deux bonnes centaines de vénitiens participaient aujourd'hui au Breakfast Run. Une course sur cinq kilomètres à travers la ville de la Strada Nova, à la piazza San Marco, en passant par le  pont de l’Accademia et, dulcis in fundo, même par celui de Calatrava, réputé terriblement glissant. Le départ était donné à 5h45, au moment où le soleil commençait paresseusement d'étirer ses rayons à l'horizon. Les runners, tous vêtus d'un rutilant maillot jaune marqué du logo de la manifestation se sont retrouvés sur le parvis de la stazione pour cette première édition vénitienne de la RDS Breakfast Run Levissima, qu'organise pendant l'été Rcs Sport


Après la ville de Trente puis Rome en mai, et avant Milan (16/06), Turin (23/06) et Vérone (30/06) et enfin Bormio (08/07), la cité lagunaire était la troisième étape. Le principe de la manifestation est plutôt sympathique : une course matutinale de cinq kilomètres à travers l'espace urbain puis à l…

Comme une source d'eau vive. Ebauche 1 (extrait)

A la demande de plusieurs lecteurs, voici quelques extraits d'un travail en cours dont de précédents extraits ont déjà été présentés sur TraMeZziniMag. Il s'agit d'un work in progress comme disent nos amis anglo-saxons. Rien encore d'abouti que ces quelques lignes que je vous livre aujourd'hui. Une ébauche...

Relire de vieilles lettres n'est jamais anodin. Celles qu'il retrouva par hasard dans une vieille valise abandonnée sur le haut de son armoire, dans la chambre qu'il occupait autrefois dans la grande maison. Il y revenait assez peu. Rien n'avait vraiment changé. Seules les peintures du couloir et de l'escalier avaient été refaites. Meubles, tableaux, bibelots, tout y rappelait la vie d'avant, quand la famille entière se réunissait l'été autour des grands-parents. A la mort de sa mère, quand il avait fallu vendre l'immeuble où il avait grandi, une grande partie de ses affaires avait été entreposée dans le grenier de La Fontanelle.…

Le Musée Correr expose Roger de Montebello

Exposition Roger de Montebello "Portraits de Venise et autres portraits" sous la direction de Jean Clair
avec la participation de  Gabriella Belli directrice des Musées de Venise Musée Correr du 13 mai au 10 septembre 2017
Preview (sur invitation) 10-11-12 mai pendant la semaine d'ouverture de la Biennale
Une présentation aura lieu  le jeudi 22 juin à 12h  à l'occasion d'un dialogue sur la peinture contemporaine  entre Jean Clair et Gabriella Belli  au Musée Correr

Aux pieds de Santa Maria del Rosario, par un matin d'avril...

"19 avril 2014. Levé tôt ce matin pour profiter du silence de la ville et retrouver mes lieux d'autrefois. Il fait frais encore et je rencontre peu de monde. Devant l'Accademia, quelques passants pressé de monter dans le vaporetto, un balayeur, le marchands de journaux qui ouvre son kiosque. Quelques barques qui passent. Mes pas me portent vers le ponton-terrasse du Cucciolo, devenu aujourd'hui celui du restaurant de la Calcina. Envie de retrouver cette vue que j'aime tant. Les Zattere.Les Gesuati où si souvent je retrouvais Rebecca, Violaine, Stefano, Pippo, Pier..." (Journal. Extrait)


Santa Maria del Rosario, plus connue à Venise comme l'église des Gesuati. On passe devant, en marchant le long des Zattere, ces quais qui longent le canal de la Giudecca. Les jours de grand soleil, les jeunes s'installent sur ses marches, face au soleil. Parfois hélas, l'ombre d'un de ces maxi navi monstrueux fait passer le flamboyant fronton du jour à la nuit, …