07 avril 2006

COUPS DE COEUR N°4

Harry's Dolci 

Giudecca 774
tel. 041-5208337
De l'autre côté des Zattere, à la Giudecca, se trouve l'un de mes lieux préférés. Les habitués de Venise qui me lisent connaissent certainement le Harry's Dolci. Situé juste après le pont de Sant'Eufemia, à deux pas de l'arrêt du vaporetto, Arrigo Cipriani avait choisi ce lieu pour en faire une sorte de pâtisserie-salon de thé d'où on pourrait contempler Venise depuis les fenêtres. C'est très vite devenu en fait un restaurant dont l'attrait principal - outre une excellente cuisine - est la merveilleuse terrasse. Les tables, dressées sous un velum blanc, avec une pelouse très verte, permettent dès le printemps de déjeuner dehors, aevc cette vue unique sur les Zattere, la pointe de la Douane et au loin, San Marco, avec les paquebots qui passent. Le service est efficace, discret et l'accueil extrêmement courtois. Qui que vous soyez, on vous accueille au Harry's Dolci, comme en face au Harry's : célèbre ou inconnu, le maître d'hôtel et les serveurs vous font la fête. Ce n'est pas jovial, c'est respectueux et courtois. Sans pesanteur. La nourriture servie est du même acabit, légère, raffinée, délicieuse. Le meilleur sandwich club du monde, un risotto primavera extraordinaire, les Filets de Saint Pierre à la Carlina, les pâtes aux écrevisses et aux courgettes. A la carte des desserts, un merveilleux gâteau au chocolat, des sabayons... Les enfants sont reçus comme des princes et, en été, lorsque les parents dégustent leur Bellini, les enfants seront très fiers de boire aussi leur cocktail, la même chose sans alcool, (jus de pêche fraîche et limonade). Les prix sont bien plus raisonnables que chez le grand frère légendaire de San Marco ! Dès les premiers rayons du soleil, il devient prudent de réserver. Si vous ne connaissez pas allez y déjeuner (dîner en été) et vous ne regretterez pas le déplacement.
Deux maisons plus loin, vers les mulini Stucky, se trouve la maison d'Arbit Blatas et de Regina Resnik. Leur nom est sur la sonnette, bien que très âgée, Regina vient encore parfois à Venise. N'hésitez-pas, si vous aimez l'opéra, si vous aimez la peinture, sonnez chez elle, de ma part. Elle vous recevra avec joie et vous parlera de sa longue carrière de diva, de metteur en scène. Elle vous racontera son combat pour la sauvegarde du Ghetto sur lequel elle a réalisé il y a quelques années un superbe documentaire. En rentrant chez vous, vous retrouverez sa voix divine dans Elektra ou dans Carmen.
posted by lorenzo at 23:07
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...