30 octobre 2006

Derniers moments d'un été qui fuit...

30 octobre.
C’est un peu comme si l’été ne voulait pas s’en aller. Partout dans le Veneto, on se croirait en août ou au tout début de septembre. La végétation, la lumière, le ciel d’un bleu limpide, tout porte à croire que les vacances vont pouvoir continuer ou reprendre... “Température supérieure aux normales saisonnières” entend-on à la radio. Cette sensation est agréablement entretenue par le Fhoen, ce vent tiède qui nous vient du versant sud des Alpes et se répand depuis hier sur Venise.

Ce matin à 8 heures, le thermomètre accroché à la fenêtre de ma chambre indiquait 10°.
Vers midi, il est monté à 20°. 

Pourtant, le soleil ne donne sur ce côté de la maison que vers deux ou trois heures de l’après-midi ! 

Mais cela ne va pas durer. Les feuilles des arbres commencent à tomber et les glycines jaunissent. La météo prévoit un changement d’ici mardi ou mercredi avec une perturbation atlantique. Un peu de pluie et le froid sera là avec des courants qui viendront de Sibérie. Ce sera 10 degrés de moins donc qui nous attendent la semaine prochaine. Mais si le ciel reste bleu et le soleil sans obstacle, il fera bon se promener - bien emmitouflé - sur les zattere
Bientôt les écharpes les manteaux et les gants. Puis viendront le brouillard et la pluie dense, interminable. Le ciel bas et gris. Puis la neige et le brouillard encore. Et enfin, un matin, les odeurs se feront différentes, l'air plus léger. Les oiseaux chanteront d'une autre manière. Tout sera comme allégé, illuminé : le printemps sera là de nouveau...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...