04 mars 2007

A Venise avec Artesia

Bon, pour ceux qui restent - comme je le suis - totalement, absolument, indubitablement adeptes du chemin de fer, il y à Artesia, la compagnie franco-italienne (alliance de la SNCF avec Trenitalia) assurant la navette deux fois pas jour entre Paris et Venise et vice-versa...
.
le seul moyen de bien voyager par le train à destination de Venise tant que de sottes considérations dénuées de tout sens poétique et de cette capacité d'émerveillement qui rend le monde tellement plus beau, n'ont pas mis fin à cette ligne, le meilleur moyen donc reste ce train de nuit qui part de la gare de Bercy (hé oui, cette hottible gare de triage qui fait froid dans le dos) et non plus de la merveilleuse gare de Lyon.

Départ peu après 20 heures. Un steward vous indiquera votre cabine. Que vous soyez en première classe ou en seconde, c'est quasiment pareil, l'accueil est tout aussi sympathique. Vous vous sentez toujours attendu. Bien sûr les cabines de wagons-lit ont quelque chose en plus. Ne serait-ce que le moelleux de la banquette et le lavabo pliant avec l'eau chaude, savonnettes et serviettes blanches impeccablement empesées. Les couchettes de seconde sont propres, cossues et vous y trouverez comme en première une bouteille d'eau, le steward vous proposera une boisson et le petit-déjeuner pourra vous être servi au lit si vous le désirez.
Mais le must dans ce train, c'est le wagon-restaurant. Une vraie voiture restaurant avec de vraies serveuses, de vraies nappes et de vraies fleurs dans les vases. Vous êtes assis par quatre, face à face, perpendiculairement à la vitre et au paysage qui passe. Un plaisir devenu tellement rare. Le menu (italien) composé de plats italiens est la meilleure introduction à des vacances italiennes ! De retour dans votre cabine, en famille ou avec des amis, la soirée pourra se poursuivre en commandant un verre de champagne (du prosecco en fait mais qui n'est pas mauvais). La nuit sera douce avec un arrêt assez long du côté de Domodossola et au matin, vous pourrez prendre votre petit déjeuner au restaurant ou vous le faire porter dans la cabine. personnellement, je me contente d'un jus de fruit ou d'un morning tea, car ni la confiture ni les viennoiseries proposées sont vraiment bonnes. Mieux vaut un bon petit déjeuner vénitien en arrivant à la gare : cappuccino et cornetti. (surtout ne commandez pas le petit déjeuner continental proposé par le buffet de la gare, il est cher et le pain n'est pas terrible, la confiture industrielle).
 
Voilà mon point de vue sur le voyage en train à la demande d'une lectrice qui a déjà pris le Paris-Florence et en a été terriblement déçue (sur cette ligne-là, ce sont les français qui gèrent la restauration et c'est donc une voiture bar où ne sont servis que des sandwiches infâmes, des quiches caoutchouteuses et des cafés en gobelets de plastique le tout dans une humeur renfrognée et à des prix de fous !). Qu'elle ne s'inquiète pas, le Paris-Venise vaut encore la peine. Pour vous renseigner, contactez Artesia au 08 36 35 35 35. 
Il y a deux allers et retours quotidiens. Le prix en wagons-lits T2 l'Aller-Retour est à partir de 130 € par personne. En seconde dans des cabines italiennes très confortables et totalement insonorisées conçues pour 4, le prix par personne commence à 90 €. il y a parfois des billets "Prem's" disponibles à certaines dates mais il faut être disponible lorsque l'aubaine se présente. L'aller simple coute alors 60 € ! Mais attention, ne vous y prenez pas au dernier moment, c'est complet presque chaque week end et pendant les vacances scolaires.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...