27 novembre 2007

Germaine Richier chez Peggy Guggenheim

Première grande rétrospective (les critiques italiens parlent volontiers d’exposition anthologique) de la grande sculptrice française, Germaine Richier que l’on redécouvre enfin et qui est aujourd’hui considérée (enfin) avec Alberto Giacometti et Marino Marini, comme l’un de plus grands protagonistes de l’Avant-garde artistique de l’après-guerre.
.
C’est la plus grande manifestation qui lui ait jamais été consacrée depuis l’exposition de 1996 à la Fondation Maeght de Saint Paul de Vence. C’est Luca Massimi Barbero qui a choisi les œuvres qui sont présentées au Palais Venier dei Leoni. Plus d’une soixantaine de sculptures en bronze, de petits plâtres, de dessins et de lithographies sont présentées au public jusqu’au deux février prochain, privilégiant une lecture chronologique et analytique du cheminement artistique de cette grande dame. Un cheminement particulièrement torturé et réfléchi pour aboutir à ces chefs d’œuvre que l’on peut admirer sur la terrasse du Musée Picasso du vieil Antibes.
.
Avec Augusto Mürer en Italie, Germaine Richier a progressé vers une représentation figurative complètement débarrassée de toute fioriture. Les corps qu’elle nous présente sont toujours dans la nudité de leur âme, de leur joie ou de leur peine. Comme chez Murer, ils ne trichent pas et la force que donne la matière – en l’occurrence le bronze - fait surgir mille sensations extraordinaires où l’âme et le corps fusionnent pour rayonner tels des dieux bienveillants. Depuis Camille Claudel, il n’y avait pas eu de femme sculpteur de cette ampleur.

Venise Vedi Vici, un blog bordelais

Un ami vient de me signaler le blog d'un de mes concitoyens consacré à Venise, sur le site de Sud-Ouest. Un petit régal : de superbes photos (dont l'échantillon ci-dessus), des textes pleins de poésie et de trouvailles. Un regard différent, frais et revigorant. Un lien de plus entre Venise et Bordeaux. Et si on reparlait du jumelage ?

______

4 commentaires:

venise vedi vici a dit…
Merci pour ce clin d’œil. Je vais de ce pas lier votre blog au mien et revenir souvent ici pour me replonger dans les canaux...
Anonyme a dit…
Un petit régal !
M.17
Gérard a dit…
Pourquoi pas un jumelage ?
Oui !
Mais ,
Par où commencer ?
Pas facile !
La mélancolie et le halo désuet des deux vieux ports ?
La boucle des canaux , celle de la Lune ?
Les grands Hommes de part et d'autre , aujourd'hui disparus ?
Leur trace .
Imparable .
On se doit d'y songer .
Quelle jolie province !
Lorenzo a dit…
C'est une vieille histoire que je devrais vous raconter un de ces jours. En 1985, nous étions un groupe de jeunes vénitiens et bordelais. Sous l'égide d'une association nous avions fait une "Semaine de Venise à Bordeaux" avec la bénédiction des autorités... Cela se passa tellement bien que le maire de Venise (en fait son premier adjoint) proposa à notre grande surprise un jumelage... Personne à Bordeaux ne releva le défi... Quand les édiles se réveillèrent, c'était un peu tard, Venise était passé à autre chose !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...