29 juin 2013

Lundi à Venise


Je ne sais jamais, lorsque je pars rejoindre la cité lagunaire, si je suis content d'y revenir ou désolé de la retrouver à chaque fois un peu plus endommagée, souillée, dénaturée. Et puis, la légèreté de l'adolescence m'a depuis longtemps quittée. Je n'aime plus partir depuis longtemps. "Vous n'avez qu'à y rester à Venise" me disait ce matin une vieille amie "comme cela, plus de problème ! " Évident et facile mais le passage à l'acte reste néanmoins ardu. Pas facile de satisfaire tous les caractères qui forment celui que nous sommes... Je suis toujours très content d'aller à Venise, heureux de revenir à la source, mais jamais de partir. Et dans une semaine quand il sera temps de refaire les bagages, de fermer les volets et de boire un dernier verre avant que de reprendre le train de nuit, je serai très triste, rageant de devoir partir encore et moins, bien moins heureux de rentrer...  
___________
Ce billet initialement publié sur le site originel avait suscité 12 commentaires qui n'ont pas été archivés par Google. Il avait été lu dans les 24 heures qui suivirent sa publication par 2864 lecteurs, un record qui n'a pas empêché Google de supprimer le blog, soit-disant pour non-conformité avec les règles et usages umposées par le géant américain. Merci Google !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...