14 septembre 2006

Un nouveau musée pour Venise...

Un nouveau musée vient d'ouvrir ses portes à Venise. mais tout le monde ne pourra pas y pénétrer car les collections qu'il présentent ne sont pas accessibles à tous les regards. Il s'agit du Musée d'Art Érotique, situé à quelques mètres de la Piazza, calle dei Fabbri, dans le palais Rota qui abritait naguère le musée des dentelles.
«Sexe femelle de l’Europe», comme la définissait Guillaume Apollinaire qui connaissait bien le sujet. Ainsi dans la ville de Casanova, du poète "lubrique" Zorzi Baffo souvent repris et cité par nos amis de la compagnie de la Calza, des honorables courtisanes du XVè siècle comme la célèbre Veronica Franco, il y a aujourd'hui le Museo d’Arte Erotica. Musée privé, il est situé à deux pas de la place Saint Marc, le plus beau salon galant du monde, rendez-vous du monde entier autant qu'élégant et traditionnel centre de l'amour et du libertinage. Ce nouveau musée vénitien est une "annexe" du controversé Musée de l’érotisme de Paris. Un parcours de 700 m² réparti sur quatre niveaux fait découvrir aux visiteurs la Venise libertine à travers des oeuvres d'artistes de toutes les époques. Des artistes contemporains ont réalisé des oeuvres spécialement pour le musée, sur les thèmes de la sensualité, de la transgression, la malice, l'Eros...
.
Malheureusement aucune œuvre d'artistes majeurs. Des jeunes talents au travail prometteur cependant, comme le parisien Christophe Mourthé, exposent leur travail. Il y a aussi des sculptures, des dessins d'une dizaine d'artistes d'aujourd'hui.
.
Le dossier de presse précise que le musée offre aux regards d'une manière exhaustive les différents aspects de la sexualité à travers les siècles dans l'art plastique, mais aussi dans l'art décoratif. De précieuses et rares éditions bibliophiliques sur l'érotisme sont aussi présentées.Il y a, c'est certain, des amateurs pour cela.
.
Le cœur du musée baptisé "Venezia di Piacere" (les collections permanentes), propose un regard original sur les personnages qui illustrèrent au cours des siècles ce volet caché de la Sérénissime. Quelques salles sont dédiées aux objets à usage sexuel à travers les époques et les civilisations (!). Mais ne soyons pas bégueule après tout : les passions érotiques sont universelles et de tous les temps. Il y a même une boutique au rez de chaussée où il est possible de procurer des livres, des cartes postales, des affiches, des gravures, des revues et même des objets sur les thèmes présentés dans ce musée absolument interdit aux moins de 18 ans !
.
Le musée est ouvert tous les jours de 10 heures à 26 heures sans interruption et l'entrée est à 10 euros (6 euros pour les étudiants, les résidents et les personnes âgées)... si ça vous chante. En tout cas, après huit mois d'ouverture, les avis sont partagés. Certains parlent d'un lieu très sobre, agréable, malicieux et drôle. D'autres crient à la vulgarité et à la grossièreté... D'aucuns parient sur une durée de vie du jeune musée assez réduite. Je ne le souhaite pas aux fondateurs mais je partage assez leur point de vue...



posted by lorenzo at 22:39
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...