11 mai 2007

Les éboueurs vénitiens





C'est ainsi que sont ramassées les ordures ménagères à Venise. I Spazzini à Venise... Longtemps le ramassage des ordures ménagères a posé un réel problème que l'actuelle administration semble vouloir enfin sur le point de régler. 

D'ores et déjà, et depuis quelques années déjà, le tri sélectif a été mis en place bien que les mouettes et les rats (il n'y a pratiquement plus de chats dans le centre historique de par la volonté d'un élu de l'ancienne majorité qui ne les aimait pas et les a tous- ou presque - fait déporter !) passent souvent avant les employés municipaux...


Remerciements à Nino Barbieri pour ses clichés et à Skat pour la vidéo..

L'enfant dans la joie d'un crépuscule vénitien souriait à la vie...

Depuis sa plus tendre enfance, mon fils Jean est amoureux de Venise. Tout comme ses sœurs, il aime passionnément cette ville d'où nous venons et ressent cette fascination qu'aucun autre lieu au monde n'est capable de susciter. Cela lui est tombé dessus dès le premier regard, dès son premier pas sur le parvis de Santa Lucia, en débarquant du train, il y a quelques années. Une histoire d'amour familiale qui dure depuis tellement de générations et dont je suis fier ! En écoutant Moon River, je songe ce soir à tous ceux qui nous y ont précédé. Cet article et cette photo, comme un hommage qu'il me plait de leur rendre à l'occasion de l'anniversaire de TraMeZziniMag qui vient de fêter en effet des deux ans d'existence ! Comme le temps passe...

Feed the parrots !


Venise a toujours inspiré les publicistes. La dernière campagne de Diesel montre une piazza déserte où les perroquets remplacent les pigeons. Réchauffement planétaire oblige certainement. Ces messieurs de la pub sont ils des visionnaires ou seulement d'aimables plaisantins ?

Renseignements pris, il s'agit d'une campagne d'envergure sur le "Global Warming" où se déclinent dans des clichés très esthétisants les conséquences envisagées du réchauffement. Cela fait sourire mais c'est très sérieux. La firme a investi des sommes énormes pour communiquer avec son public sur les moyens de lutter contre les catastrophes climatiques à venir. Allez voir, c'est édifiant ! On hésite entre la satisfaction de voir une marque branchée donc porteuse, se mettre au service de la sauvegarde de la planète et la hargne devant une provocation commerciale utilisant un danger réel et gravissime à des fins publicitaires... Mais on connaît la tradition Diesel en Italie et dans le monde : la provocation avant tout. C'est très décadent tout ça. Alors, la fin du monde du moment que vous la vivrez en Diesel ce n'est pas la mer à boire...

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais le message est assez clair en dépit des efforts faits par la marque depuis pour encourager la démarche de Al Gore et souhaiter publiquement la sauvegarde de Venise... Moi je n'achèterai rien portant le label "Diesel". Par principe. Na ! Qu'en dites-vous ? A ce sujet, j'ai déniché un article édifiant sur culture buzz (cliquez sur le lien) qui va dans le sens de mon humeur. Non, tout n'est pas permis en matière de publicité vous ne pensez pas. En tout cas un ami vénitien avec qui je me suis entretenu de cette campagne au téléphone me disait que Massimo Cacciari aurait fait suggérer (j'aime ce genre de précautions oratoires) aux dirigeants de Diesel une action en faveur de la ville, restauration d'un monument ou quelque chose dans le genre. Histoire de se rattraper.

Les touristes, c'est limite !



"Il y a trop de touristes, l’invasion est devenue un problème très sérieux pour les vénitiens. C’est limite” note le maire, Massimo Cacciari qui vient d’intervenir pour que soit réservée aux vénitiens au moins une ligne de navigation ou au moins quelques horaires dans la journée, tant il est devenu quasiment impossible de circuler normalement depuis quelques mois.

Contrairement à ses prédécesseurs qui ne se déplaçaient qu’en bateau privé avec chauffeur et sirènes, le maire va souvent à pied et utilise donc les transports en commun. Il peut ainsi se rendre compte des problèmes que les vénitiens doivent supporter. S’il est vrai en revanche que grâce aux touristes le bilan de l’A.C.T.V. est largement positif comme vient de le souligner son président Marcello Panettoni aux actionnaires, précisant que les fonds propres de la société s’élèvent aujourd’hui à plus de huit millions d’euros, il devient quasi impossible de circuler en vaporetto quand on est vénitien. Des hordes de touristes envahissent par flots les navires, s’entassent sur le pont et dans la cabine, empêchant les manœuvres et bousculant les autres passagers pour pouvoir prendre la photo-souvenir du siècle. Que faire ?

L’idée de Massimo Cacciari serait de réserver une ligne transversale de la Biennale à Piazzale Roma aux détenteurs de la carte orange vénitienne, résidents permanents ou de faire sen sorte que des navettes régulières soient interdites aux touristes aux heures d’embauche et de débauche les jours ouvrables. D’autres parlent d’un numerus clausus pour limiter l’afflux de visiteurs. On a même évoqué l’enregistrement nominal des visiteurs avant leur arrivée et la création d’un fichier afin de limiter les visites. Vous seriez inscrit pour une visite tous les deux ans avec interdiction d’y revenir avant ce délai…

De quoi l’avenir sera-t-il donc fait ? Lorsque je vivais toute l'année à Venise (je suis revenu travailler en France en 1986 !), il y avait des périodes où la ville n'appartenait qu'aux vénitiens : dès la mi-octobre le tourisme ralentissait, les hôtels fermaient, les prix baissaient. Hormis un petit pic entre Noël et le premier de l’an, une chape de tranquillité retombait sur la ville jusqu’à Carnaval. Après février, il fallait attendre la mi-mai pour que les touristes refassent leur apparition et l’été voyait la ville se vider de ses habitants. Après la Mostra du cinéma, Venise se rendormait doucement, bon nombre de restaurants et d'hôtels baissaient leur rideau. Depuis cinq ou six ans, il y a du monde tout le temps partout sans arrêt. Alors, imaginez l'enfer sur les bateaux aux heures de pointe, été comme hiver…
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...