22 août 2006

Alerte rouge à Santa Maria Zobenigo


La très particulière église Sante Maria del Giglio, en vénitien Zobenigo, située près du Gritti, sur le campo qui porte son nom, entre San Marco et Santo Stefano, fait la une de l'actualité ce matin : son état devient plus qu'alarmant et l'un des principaux autels supportant une des magnifiques peintures du Tintoret menace de s'écrouler... 

Des dommages de plus en plus difficilement réparables font de cette très belle petite église, célèbre pour sa façade ornée de bas-reliefs représentant les places-fortes que tenaient Venise en terraferma, mais aussi pour son magnifique Rubens et ses Tintoret, un nouveau lieu de curiosité pour les touristes et les vénitiens effarés par ce qu'ils découvrent en y pénétrant. Le recteur de la paroisse, Monseigneur Gino Bortolan, vient d'ailleurs d'alerter solennellement le surintendant aux Beaux Arts et le monde entier, devant la recrudescence de la "chute des marbres".
.
C'est le premier autel de gauche qui a été endommagé, celui-là même qui fut commandé par Francesco Duodo victorieux commandant des galères de la Sérénissime République à la bataille de Lépante. Orné de la célèbre toile représentant le Christ avec Sainte Justine et Saint François de Paul, œuvre importante de l'artiste réalisée en 1592; présente de graves fissures Depuis dimanche les gens défilent dans l'église pour se rendre compte de la situation et certains font même des propositions financières. Mais, il faut maintenant qu'interviennent les services publics afin de déterminer la cause des dommages et les moyens à mettre en œuvre pour sauver cette église presque menacée aujourd'hui d'effondrement.
.
Depuis quelques années les paroissiens eux-mêmes, leur curé en tête avaient proposé de financer les travaux de restauration mais les services municipaux avaient décliné l'offre... Sans commentaire ! Après le baptistère quasiment écroulé, s'ajoute donc maintenant l'autel du Tintoret, sans parler des marches et des gradins des autres autels dans un état de consumation avancée. "Église ou cimetière de guerre ?" se demandait ce matin dans le Gazzettino la journaliste Titta Bianchini







 
posted by lorenzo at 12:41

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...