Accéder au contenu principal

La magie d'une fin de voyage. Les derniers kilomètres.


Le train a franchi la lagune, glissant sur le pont, interminables dernières minutes de voyage. Les vestiges des usines de Marghera qui brillent au soleil comme de l'acier, le parfum de l'eau, plus tout à fait celui d'un fleuve et pas encore celui de la mer. Indéfinissable senteur. Pourtant quelque chose se répand dans l'air qui appelle au large. Le train va bientôt entrer en gare et les voyageurs ont la sensation de commencer leur voyage. Un mirifique voyage dont on attend mille découvertes. Le train siffle et ralentit. C'est l'entrée en gare. Venezia-Santa-Lucia. Terminus. A la lumière pimpante des abords de la ville succèdent les sombres allées couvertes qui mènent vers le hall. Au fond de cette immense salle pavée de marbre, la lumière de nouveau. Et l'aventure, la découverte à chaque fois renouvelée de Venise et de sa magie. Snow Patrol interprète Chasing cars qui rythma les derniers mètres d'un de mes récents voyages.

Commentaires

  1. Michelaise a dit…

    et quand on arrive de France, ces émotions c'est au petit matin qu'on les vit, le regard encore ensommeillé, on a l'impression d'être entre rêve et ciel !
    16 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  2. anita a dit…

    ....et le cœur qui bondit d'amour ... je LA retrouve ....
    c'est tout à fait exceptionnel ce rapport que j'ai avec cette ville là ....
    anita
    17 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  3. Lyre a dit…

    Votre façon de raconter,de décrire et de partager vos sensations est un réel bonheur, un enchantement. C'est décidé, je retourne à Venise la semaine prochaine. Vous nous faites trop languir. Il faut que j'aille LA respirer moi-même!Lyre.
    18 avril, 2011

    RépondreSupprimer
  4. anita a dit…

    ...j'y retourne aussi la semaine prochaine !!!!
    anita
    18 avril, 2011

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires :