16 avril 2012

Puisque la commune ne bouge pas, les habitants se mobilisent



En cette période de tension électorale en France et quand on voit un peu partout dans le monde se lever des bonnes volontés en réaction à l'inanité des pouvoirs publics, leur démission, leurs manques de moyens, leur incapacité à agir efficacement autrement que dans la répression et la langue de bois, certains évènements donnent du baume au cœur et rassurent. Il existe donc bien une conscience politique des peuples, expression d'un nécessaire retour au vrai sens du mot, le service de la polis, de la cité, la victoire de l'intérêt général sur l'intérêt de quelques uns, la victoire de la communauté sur l'infect communautarisme (je pense au refus récent franc et massif des courageux citoyens helvétiques d'accepter l'implantation de minarets dans leur pays). ..Les citoyens sauveront la démocratie, et c'est eux qui par leur geste quotidien, font marcher la société quand les politiques de tous bords, les technocrates qui leur obéissent et les médias qu'ils fascinent, se perdent en discours inutiles,souvent mensongers et plats, toujours éloignés des vraies préoccupations des citoyens... Mais on va encore me traiter de réactionnaire !

L'exemple est donné par ces habitants du quartier de Dorsoduro fatigués d'attendre en vain une action de la municipalité pour nettoyer la corte dei Fontego derrière le campo Santa Margherita devenue depuis quelques carnavals les latrines de la place. De plus en plus souillée par le vomis et l'urine les lieux empestent. Une dizaine de riverains, après avoir écrit à plusieurs reprises à la mairie, avaient donc décidé d'agir eux-mêmes sans plus attendre. Ils ont retroussé samedi leurs manches, sorti seaux et balais, eau de javel et lessive et, à grands coups de lave-ponts, ils ont nettoyé les dalles de la cour.

Belle initiative quand on sait que partout en occident ou presque, l'idée même de nettoyer devant sa porte n'effleure plus personne... Lors des chutes de neige de cet hiver, je me souviens des commentaires rigolards de mes voisins quand j'ai pris la peine de nettoyer le trottoir devant la porte de mon immeuble à l'eau chaude puis de jeter un mélange de sable et de sel pour éviter que le sol devienne glissant. "Il y a les employés de la ville pour le faire"... L'argument le plus employé est celui des impôts "après tout, on paye assez d'impôts locaux comme ça, c'est à eux de nettoyer pas à nous !" Pour se faire pardonner son silence et sa non-intervention, la municipalité de Venise pourrait peut-être rembourser une partie des impôts locaux versés par ceux de ses administrés qui s'emploient à nettoyer la ville...
En fait il n'existe pas à Venise un service mécanisé de nettoyage urbain qui puisse être utilisé partout. Si des points d'eau on été mis en place par endroit pour permettre un nettoyage du sol, il faudrait des machines adaptées à la ville et comme il n'y a plus d'argent... Les citoyens ont donc décidé de s'en occuper eux-mêmes ! D'autres ailleurs ont entrepris de nettoyer les murs souillés par ces tags ignobles qui transforment certaines rues en décor de friches industrielles américaines. Comme la démocratie est affaire de tous, l'entretien et la protection de la cité concerne tous ses habitants. Les vénitiens viennent de montrer l'exemple à suivre. Se sentir solidaire de sa communauté de vie, cela n'a rien à voir avec le communautarisme sectaire et ferment de haine de certains barbus. Bien au contraire.

2 commentaires:


Veneziamia a dit…
Bonjour Lorenzo, Merci pour votre message de ce jour. Oh non, vous n'êtes pas un réactionnaire, bien au contraire, je dirais même que vous êtes en avance et vous avez amplement raison. Mais les consciences se réveillent et bravo aux vénitiens qui nettoient leurs rues sans rien attendre des dirigeants politiques. Les manifestations de ce week-end contre les monstres de croisières sont un exemple de plus que la lutte contre la cupidité a encore de beaux jours devant elle.
Votre message mérite de plus amples développements, donc à plus tard ! Bonne journée. Françoise
Anonyme a dit…
La conscience citoyenne n'est pas valable uniquement à Venise, c'est sur la base de respect du bien commun qu'il faut agir partout !! Nous sommes tous responsables.

Y'a du boulot !

Amicalement.

Isabelle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...